L'Ammoniac

NH3


Procédé Haber | Fuse School + Unisciel

Structure de l'ammoniac
Structure de l'ammoniac

L’ammoniac est un gaz très toxique utilisé pour produire la plupart des engrais mais aussi l’ammoniaque. Il a pour formule chimique NH3, et est donc composé d'un atome d'azote et de trois atomes d'hydrogène liés à l'azote.

Fabrication industrielle

Il est produit de manière industrielle en faisant réagir du diazote sur du dihydrogène. Il faut une forte pression et une forte température pour obtenir de l'ammoniac. Il faut aussi produire du dihydrogène avant, à partir de méthane ou en faisant circuler un courant électrique dans l'eau. Cette méthode de fabrication rend la production très polluante et coûteuse en énergie. On estime qu'un pour cent de l'énergie totale consommée par les hommes sert à produire l'ammoniac qui sera ensuite transformé en engrais.

Fabrication de l'ammoniac selon le procédé Haber-Bosch

Le procédé de fabrication de l'ammoniac est appelé le Procédé Haber-Bosch, du nom de ses inventeurs et date du début du XXème siècle. C'est en 1909 que le chimiste allemand Fritz Haber parvint à mettre au point ce procédé chimique.

Fabrication de l'ammoniac selon le procédé Haber-Bosch
Fabrication de l'ammoniac selon le procédé Haber-Bosch (source : wikipedia.org)

La fabrication d’ammoniac à partir de gaz naturel se fait avec émission de CO2. La fabrication d’ammoniac à partir d’électricité verte issue d’énergies renouvelables se fait sans émission de CO2.

L’ammoniac, engrais et combustible renouvelable sans émission de CO2. L’apport des énergies renouvelables pour la production d’électricité verte est bien connu. La difficulté de stockage de l’électricité produite les handicape toutefois face aux combustibles fossiles stockables sous forme solide ou liquide mais à émissions de CO2. Ces combustibles pourraient être remplacés par de l’ammoniac-vert. Utilisé actuellement comme engrais, l’ammoniac (NH3) est aussi un combustible stockable sous forme liquide. Sa combustion ne relâche dans l’atmosphère que de l’azote et de l’eau c’est-à-dire les seules matières premières avec l’électricité nécessaires à sa fabrication. Son utilisation en remplacement des combustibles fossiles permettrait, moyennant un subside temporaire, de rencontrer les objectifs énergétiques de la planète.